Agro

Protection de l’environnement en Côte d’Ivoire / L’UCP-FADCI pour superviser le projet « Cacao Ami des Forêts »

Avatar
Ecrit par whiteci

La gouvernance environnementale en Côte d’Ivoire est en quête d’une meilleure qualité recherche-action. Pour ce faire elle s’appuie notamment sur l’expertise de l’Unité de Coordination du Programme FADCI (UCP-FADCI), pour la supervision du Projet « Cacao Ami des Forêts » (CAF).

La démarche en cours vise à résoudre les problèmes de vieillissement des vergers, de préservation des forêts, d’amélioration durable des rendements, de traçabilité des fèves de cacao.

Dans la pratique, l’Unité de Coordination du Programme FADCI (UCP-FADCI) est commise au contrôle de la mise en œuvre de la vision de projet, visant à « Promouvoir des systèmes de cacao-culture durables compatibles avec les exigences de protection de l’environnement, de conservation de la biodiversité et de développement économique et social des acteurs de la chaine de valeurs ».

Cette supervision passe par la mise en place d’un système de traçabilité des fèves de cacao dans le milieu rural, la sensibilisation des populations à la préservation des forêts, la définition et la diffusion des itinéraires techniques agroforestiers de réhabilitation des cacaoyères dans le milieu rural, le renforcement de 3 coopératives sélectionnées, l’évaluation des performances des systèmes agroforestiers.

Lire aussi: Réduction de gaz à effet de serre / La Côte d’Ivoire poursuit le projet REDD+ de La Mé sous la supervision de FADCI

Ces activités devraient à terme permettre d’atteindre trois principaux objectifs à savoir, d’abord, tester de nouveaux itinéraires techniques en matière d’intensification et d’agroforesterie pour des rendements minimums de 1 000 Kg/ha à l’horizon 2020. Ensuite, tester des approches d’agroforesterie comme techniques de préservation/conservation de l’environnement (maintien d’une biodiversité, protection des ressources en eau, protection des sols, prévention de la pollution par les pesticides et fertilisants).  Puis, capitaliser les résultats des différentes approches/outils développés et les mettre sur le domaine public pour vulgarisation dans l’ensemble de la zone cacaoyère de Côte d’Ivoire.

D’importants acteurs spécialisés de la filière cacaoyère interviennent sur cette opération d’envergure. Ce sont au niveau gouvernemental, le Ministère de l’Agriculture et du Développement Rural en qualité de maître d’ouvrage. La maîtrise d’ouvrage-déléguée étant dévolue au Conseil Café Cacao.

L’exécutant technique en charge de la mise en œuvre des activités terrain est le Chocolatier Cémoi. Il agit en qualité de maître d’œuvre, et s’est associé les services des structures dont Ecotierra, PROGRESO, ICRAF, TECHNOSERVE, RABOBANK.

Le projet « Cacao Ami des Forêts », d’un montant de 1 milliard FCFA, est financé sur la deuxième enveloppe C2D signée entre les gouvernements ivoirien et français. Deux C2D sont actuellement en cours d’exécution pour la période 2012-2020, pour un montant global de 1 151 milliards FCFA (1 755 millions €). Un premier C2D a été signé entre la Côte d’Ivoire et la France le 1er décembre 2012 pour un montant de 413,25 milliards FCFA sur la période 2012-2015 et le 2ème C2D le 3 décembre 2014 pour une enveloppe de 738 milliards FCFA sur la période 2014-2020.

Pour le secteur de l’agriculture et dans le cadre du 1er C2D, une convention d’affectation (CCI N° 1368 01) d’un montant de 62,55 millions € a été signée le 22 novembre 2013 entre le Gouvernement de Côte d’Ivoire et l’AFD pour financer le Programme d’Appui à la Relance des Filières Agricoles de Côte d’Ivoire et dans le cadre du 2eC2D,  une autre convention d’affectation (CCI N° 1434 01) et d’un montant de 77 millions d’Euros a été signée le 03 décembre 2014 entre le Gouvernement de Côte d’Ivoire et l’AFD pour financer le Programme Filières Agricoles Durable de Côte d’Ivoire. Ce programme consacre près de 3,048 millions d’euros (2 milliards FCFA) à la composante 2.2 : Projets pilotes dont le Projet pilote « Cacao ami des forêts » pour un montant de 1,524 millions d’euros (1 milliard FCFA) pour la période de fin 2016 à 2020.

A propos de l'auteur

Avatar

whiteci

Laisser un commentaire